1. Guide vendeur
  2. Estimation
  3. Prix net vendeur : comment calculer le prix de vente de son logement ?

Prix net vendeur : comment calculer le prix de vente de son logement ?

Si vous souhaitez vendre votre logement, vous avez certainement dû entendre parler de prix net vendeur. Pour bien comprendre quel montant est réellement engagé dans la transaction immobilière, il est indispensable de savoir ce qu’il prend en compte. Pourtant, face à la multiplicité des notions de prix en immobilier, il est souvent difficile de s’y retrouver. Voici donc un petit guide pour que vous sachiez ce que signifie réellement le prix net vendeur.

Image estimation

Prix net vendeur : quelle signification ?

Le prix net vendeur correspond à la somme que vous allez réellement toucher une fois la vente terminée. Il s’agit donc du prix auquel aura été estimé votre logement lors d’une estimation en ligne ou par un expert. Puis auquel s’ajoutent des frais annexes (frais de notaires, quote part de la taxe foncière…).

Prix net vendeur ou prix FAI ?

Si vous regardez souvent les annonces immobilières vous avez sans doute déjà aperçu la notion de prix “FAI”. Attention donc à ne pas confondre prix net vendeur et prix FAI. Le prix net vendeur prend en compte un certain nombre de frais annexes. Il s’agit par exemple des frais de notaire qui sont ajoutés au prix de vente de votre bien. Pour obtenir le prix Frais d’Agence Inclus (ou prix FAI) il suffit d’ajouter les frais d’agence au prix net vendeur de votre logement.

Pourquoi utiliser ces 2 définitions ? Tout simplement parce qu’elles ne s’adressent pas aux mêmes acteurs. Le prix FAI permet aux acheteurs de savoir ce qu’ils vont réellement payer. Au contraire, le prix net vendeur permet de déterminer ce que les vendeurs vont réellement gagner.

Dans les annonces immobilières publiées dans les agences, le prix net affiché est le prix FAI pour permettre à l’acquéreur potentiel de savoir quelle somme est réellement engagée dans la transaction.

Bien comprendre les frais qui s’ajoutent au prix de vente

Les frais d’agences

Lorsque l’on passe par une agence immobilière pour vendre son logement, comme c’est fréquemment le cas, des frais supplémentaires s’appliquent au prix de votre logement. Définis comme un pourcentage du prix vendeur, ils peuvent avoir un effet non négligeable sur ce dernier par un effet de levier.

Comment fonctionnent les frais d’agence ? En réalité aucune loi n’encadre les frais d’agence. Les agents immobiliers sont totalement libres dans leur fixation. Cependant, ils sont généralement situés entre 5 et 10% du prix net vendeur et sont tout à fait négociables. Autre point important, les frais d’agence sont le plus souvent dégressifs en fonction du prix du bien : plus le prix estimé de votre logement est élevé et moins le pourcentage appliqué sera élevé.

Qui les paye ? En pratique, il s’agit du vendeur. Etant donné que dans la base du prix net vendeur, les frais d’agence ne sont pas inclus (et sont donc soustrait). Le montant des frais d’agence a une influence relativement élevée sur ce que vous touchez réellement. Il s’agit donc d’un réel levier pour faire augmenter ou diminuer votre prix net vendeur. C’est pour cela qu’il est absolument indispensable de bien négocier les frais d’agence lorsque l’on s’engage auprès d’une agence immobilière.

Faire baisser les frais d’agence pour obtenir un prix net vendeur différent

Face aux frais parfois très élevés des agences immobilières classiques, de nombreux vendeurs se tournent vers de nouvelles solutions. La première consiste à vendre seul via les portails de particuliers à particuliers. Cette solution ne vous coûte rien mais demande une grande disponibilité et de connaître le marché immobilier de votre secteur. Il vous faudra aussi connaître les aspects légaux de la vente immobilière.

Autre solution très rentable : faire appel à une solution en frais fixes. C’est la solution que nous proposons chez Liberkeys. En effet, nous vous accompagnons de l’estimation de votre bien à la signature de l’acte de vente pour un forfait unique de 4 990 euros. Et ce quel que soit le prix estimé de votre bien immobilier. Cela peut vous permettre de réaliser très facilement une jolie plus-value sur la vente de votre bien. Vous avez le suivi d’une agence traditionnelle sans l’impact des frais d’agence sur votre prix net vendeur.

Les frais de notaire

Les frais de notaire servent à transférer la propriété du bien immobilier du vendeur à l’acheteur. Pour enregistrer l’acte de vente, il est indispensable de passer par un notaire. Les frais d’acquisition qui lui sont dus comprennent la rémunération du notaire, les droits d’enregistrement, le coût des démarches nécessaires à la rédaction de l’acte de vente… Le montant de ces frais atteint 7 à 8% du prix FAI pour les logements anciens, contre 2 à 3% pour le neuf.

  • Qui paye les frais de notaire ?

    Les frais de notaire sont toujours à la charge de l’acquéreur dans le cas d’une vente immobilière, sauf indication contraire.

  • Les frais de notaire sont-ils modifiables ?

    Ils sont composés d’impôts de taxes et d’honoraires encadrés par la loi ce qui les rend très difficiles à modifier. Néanmoins, une technique permet à l’acquéreur de les diminuer. Il s’agit de payer directement les frais d’agence à l’agence immobilière. Pour ce faire, il suffit de mentionner dans le mandat de vente que le prix du bien à régler sera le prix net vendeur. Dès lors les frais de notaire s’appliqueront seulement sur le prix net vendeur. Pour en savoir plus, vous pouvez consulter notre article sur qui doit payer les frais d’agence. Avec cette technique, un acheteur peut économiser plusieurs centaines d’euros.