1. Guide acheteur
  2. Trouver son bien
  3. Premier achat : les questions à se poser

Premier achat : les questions à se poser

Le premier achat immobilier est un moment important dans la vie de beaucoup d’acquéreurs. Engagement sur plusieurs années, investissement des économies de toute une vie, peur de faire le mauvais choix… autant de choses qui font peur aux futurs propriétaires et transforment leur achat immobilier en un vrai casse-tête.
Alors pour que premier achat ne rime plus avec stress, nous vous avons concocté un petit guide des questions à se poser avant de se lancer, pour que tout se passe en douceur.

Ai-je le budget suffisant pour acheter ?

Avant de se lancer dans son premier achat immobilier, qui peut parfois représenter l’investissement de toute une vie, il est primordial d’établir un plan de financement précis. Il vous permettra de savoir si votre projet immobilier est réalisable ou non, et surtout, avec quelles sources de financement.

Apport personnel

Disposer d’un apport personnel n’est pas obligatoire avant d’acheter un logement mais c’est toutefois vivement conseillé. Les banques seront peu nombreuses à accepter de vous prêter de quoi investir dans le logement de vos rêves si vous n’injectez pas une partie de la somme avec vos économies personnelles. Il est donc en général conseillé de financer au moins l’équivalent des frais de notaire par soi-même. Cela représente environ 7 à 8% du prix du bien.
Deux avantages : d’abord vous réussirez plus facilement à trouver une banque pour financer votre projet et vous pourrez même envisager de négocier le taux d’intérêt. Ensuite, vous serez plus serein dans votre achat, avec des mensualités plus légères et moins longues dans le temps.

Aides

Lorsque vous établissez votre plan de financement, il est important de regarder si vous avez le droit à des aides à l’acquisition. De nombreuses aides existent, principalement pour les primo-accédants sur lesquelles il peut être intéressant de se renseigner.
Ces aides sont globalement de deux natures : ce sont soit des aides fiscales soit des aides en matière d’emprunt.
On peut par exemple parler du prêt à taux zéro (PTZ) qui peut être attribué aux primo-accédants respectant un plafond de ressources et achetant un bien répondant à certains critères (bien neuf, logement social, bien ancien avec beaucoup de travaux…).

Emprunt

De plus, il est important de savoir quel montant vous pouvez emprunter à la banque. À noter que le taux d’endettement maximum est fixé à 33%, en tenant en compte le reste à vivre.
N’oubliez également pas de penser à inclure dans votre besoin de financement, tous les frais annexes qui s’ajouteront au prix du logement : frais d’agence, frais de notaire, assurance emprunteur, frais de travaux… La question la plus importante à vous poser, une fois que vous savez quelle somme vous pouvez emprunter et sous combien d’années vous devrez le rembourser, est de savoir si vous vous sentez capables de vous engager dans un projet qui s’étale sur plusieurs dizaines d’années.

Est-ce le bon moment pour acheter ?

État du marché immobilier

Si vous cherchez à acheter votre premier bien immobilier, il est important de savoir si le marché immobilier est propice à l’achat. Même s’il est en réalité très difficile de prévoir les évolutions du marché, il est important de se renseigner sur la conjoncture économique de votre zone géographique. En effet, acheter un logement à un moment peu opportun peut vous empêcher de faire une jolie plus value immobilière.

Volonté d’achat

Le premier achat est un moment important et un engagement sur le long terme. Il est donc important d’être bien sûr de vouloir acheter un logement. Mais il faut aussi être capable de s’y projeter dans le temps. Stabilités financière et géographique sont importantes pour un premier achat immobilier.

Quel type de bien ai-je envie d’acheter ?

Cela peut paraître basique, mais savoir ce que l’on recherche en immobilier est primordial. Malheureusement c’est un aspect souvent négligé par de nombreux acheteurs. S’engager dans une démarche d’achat sans réellement savoir ce que l’on veut peut rapidement devenir une vraie galère.

Localisation

La localisation géographique est un point essentiel avant de se lancer. Veillez à définir un secteur qui vous permet d’être à proximité de vos lieux de prédilection. Non seulement être proche de votre travail, des commerces et d’infrastructures de qualité (écoles, transports…) est un bénéfice pour vous mais cela vous aidera aussi lors de la revente.

Type de bien

Il s’agit ici de savoir de quoi vous avez besoin en terme de superficie, ou de nombre de chambres. En effet, les besoins ne sont souvent pas les mêmes pour les familles ou les personnes seules. Vouloir une maison ou un appartement peut grandement modifier la recherche immobilière dans certaines zones géographiques. Il s’agit donc de questions essentielles.

Il est également important de réfléchir à votre préférence entre un logement neuf et un logement ancien. Tant en terme de budget que d’entretien, ce sont deux types d’achat totalement différents. Un logement neuf vous permettra de poser vos bagages instantanément sans aucun travaux à prévoir. Vous bénéficierez aussi de frais de notaire réduits.

Un logement ancien peut quant à lui parfois nécessiter d’importants travaux afin de le remettre en état. En revanche, les prix de vente sont souvent moins élevés que dans le neuf. Les biens ont également parfois plus de cachet. À noter que si vous souhaitez acheter un logement qui nécessite d’importants travaux, il est primordial d’estimer le montant des travaux avant de vous lancer dans votre achat afin de ne pas avoir de mauvaises surprises.

Concessions

Maintenant que vous savez quel est le bien de vos rêves pour votre premier achat, le plus important est de savoir sur quels critères vous êtes prêt à faire des concessions lors de vos visites. En effet, il est très rare de réussir à trouver le bien immobilier parfait. Plus vite vous y serez préparé et mieux votre processus d’achat se déroulera.

Préférez-vous un bien avec quelques m² en moins mais en plein cœur de votre zone de prédilection ou l’inverse ? Est-ce qu’avoir une terrasse est plus important qu’une troisième chambre ?

Dois-je passer par une agence immobilière ?

Le premier achat immobilier est souvent un moment stressant pour les acquéreurs. Comme ils investissent une bonne partie de leurs économies dans un logement, ils cherchent la perle rare sur un marché qu’ils connaissent en réalité très peu. Dans ce cadre, chercher à acheter sans aide peut être rapidement chronophage et démoralisant. Un agent immobilier sera plus à même d’aider les primo-accédants à dégoter le bien qui leur convient. En effet il saura les rassurer, cerner leurs besoins et leurs attentes et leur présenter des biens au prix du marché.

Plus que ce rôle de conseiller, l’agent immobilier pourra aussi être un appui solide dans tout ce qui touche à l’administratif de la recherche immobilière. Pour un premier achat, c’est tout un monde qu’il faut découvrir et il est souvent difficile de s’y retrouver. Grâce à un expert immobilier, vous comprendrez mieux le fonctionnement de la proposition d’achat, de l’acte authentique de vente, des frais de notaire… Et l’agent pourra aussi vous aider à négocier le prix du logement de vos rêves. La négociation est souvent une étape compliquée pour les personnes qui achètent sans expert immobilier.

Et en plus, signer un mandat de recherche avec une agence immobilière ne rajoute en général pas de frais supplémentaire au prix de vente. En effet, les frais d’agence ne peuvent être payés qu’une seule fois, soit pour la vente, soit pour l’achat. Dans ce cadre, aucun frais supplémentaire ne s’ajoute donc.

Alors si vous souhaitez découvrir les biens immobiliers proposés par de vrais experts immobiliers modernes, c’est par ici que ça se passe : Découvrir les biens Liberkeys.