1. Guide acheteur
  2. Trouver son bien
  3. Achat immobilier : les pièges à éviter

Achat immobilier : les pièges à éviter

Un achat immobilier est souvent un moment important qu’il ne faut pas prendre à la légère. Pourtant face au nombre important de facteurs à prendre en compte au moment de l’achat, il est souvent difficile de s’y retrouver. De ce fait, une fois le logement idéal trouvé, on veut souvent se précipiter. C’est là où il faut être vigilant car des éléments importants peuvent faire pencher la balance du mauvais côté et il ne faut pas les négliger.

Alors afin que votre rêve immobilier ne se transforme pas en cauchemar, nous vous avons préparé un petit guide des 5 pièges à éviter lors de tout achat immobilier.

Trop se précipiter et ne pas voir les vices cachés

En ne réalisant qu’une visite du logement que vous souhaitez acheter, il est difficile d’observer tous les détails du bien : conformité des installations électriques, isolation, humidité, vétusté des lieux… Dans l’euphorie d’une visite “coup de cœur”, il est malheureusement possible de passer à côté de beaucoup de signaux importants sur un bien immobilier. Prévoyez donc une deuxième visite avec une personne de confiance ou un professionnel. Lors de cette contre-visite, assurez vous de la qualité du bien que vous allez acheter. Veillez également à vérifier tous les diagnostics immobiliers obligatoires relatifs au bien (amiante, plomb, gaz, termites…).

De même, vous devez vous montrer très vigilant face aux logements qui viennent de subir d’importantes rénovations. Il est nécessaire de vérifier que les travaux ont été réalisés en respectant les normes en vigueur. Pour vous en assurer, vous pouvez demander au vendeur les factures des travaux effectués ainsi que les garanties qui y sont attachées. Des travaux mal réalisés peuvent représenter un coût additionnel conséquent si vous devez tout refaire.

S’engager avant d’être sûr de ses capacités de financement

Même si vous avez visité le logement de vos rêves et que vous voulez l’acheter instantanément, il faut rester pragmatique. Signer avant de s’être assuré d’un plan de financement solide validé par votre banquier, c’est l’échec assuré.

Ayez donc réalisé un plan de financement solide, dès le début de vos visites. Cela vous permettra de connaître votre apport personnel, votre capacité d’emprunt… Une fois le bien de vos rêves visité, consultez votre banquier afin de valider le plan de financement et de vous assurer que votre emprunt sera validé.

De la même façon, ne vous précipitez pas sans connaître tous les frais additionnels qui s’ajoutent au prix du bien. Assurance emprunteur, frais de notaire, taxe d’habitation, taxe foncière… Ils représentent un budget non négligeable que vous devez absolument prendre en compte avant d’acheter. De cette façon, vous ne mettrez pas votre qualité de vie et votre stabilité en péril avec votre achat immobilier.

Ne pas s’assurer que le prix est correct

Les propriétaires ont parfois tendance à surestimer la valeur de leur bien. De ce fait, s’ils vendent leur bien seul et ne le font pas réaliser d’estimation immobilière par un professionnel, le prix risque fort d’être trop élevé par rapport au marché. Il est donc primordial de connaître les prix moyens immobiliers au m² de votre secteur. Même si le bien est un coup de cœur, vous devez vous assurer que vous ne le paierez pas trop cher. En effet, cela pourrait vous empêcher de faire une plus-value lors de la revente.

C’est là où il peut être intéressant de passer par une agence immobilière. En effet, les agences connaissent bien le marché immobilier de leur secteur. Elles ont de plus tout intérêt à proposer des biens au juste prix. Un logement qui ne correspond pas au prix du marché pourrait se vendre moins rapidement.

Oublier de se renseigner sur le quartier

Après votre achat immobilier, vous serez amené à vivre pendant un certain temps dans le quartier dans lequel il est situé. Se renseigner sur l’emplacement est donc primordial voire même indispensable avant de signer.

Un mauvais environnement pourra atténuer toutes les qualités que vous trouviez au bien de prime abord. Et ceci aussi bien au niveau de la qualité de vie, que de la valeur à la revente. Alors soyez très vigilant sur les nuisances sonores (trains, route passante, voisinage bruyant…). Veillez aussi à la présence d’infrastructures à proximité (commerces, écoles, transports en commun…).

Autre point important en matière d’environnement direct : la copropriété. Si vous achetez un bien en copropriété, n’oubliez pas de vous renseigner sur les charges de copropriété. Des frais élevés pourraient grandement alourdir votre enveloppe budgétaire. Alors assurez-vous que des travaux de réfection des parties communes ne sont pas à venir ou qu’ils ne seront pas à votre charge.

Mal estimer les travaux à prévoir

L’achat immobilier d’un bien qui nécessite de gros travaux de rénovation peut parfois être intéressant pour faire des économies à l’achat et refaire la décoration à son goût. Toutefois il faut être très vigilant. En effet, acheter un logement à rénover sans connaître le montant exact des travaux à effectuer est dangereux. Si le montant des travaux dépasse le budget que vous pouvez y consacrer, vous vous retrouverez dans une réelle impasse.

Avant de réaliser votre achat immobilier, revenez visiter avec un professionnel qui pourra vous orienter et vous faire un devis sur le montant approximatif des travaux.