1. Guide acheteur
  2. Financer son projet
  3. Dossier de financement : liste des pièces justificatives requises

Dossier de financement : liste des pièces justificatives requises

Vous souhaitez avoir recours à un prêt immobilier pour financer l’achat de votre futur appartement ou maison mais vous savez qu’il ne s’agit pas d’une chose facile. On vous donne nos meilleurs conseils pour monter un dossier de financement solide et ainsi maximiser vos chances d’obtenir votre crédit.

1 – Gérez votre argent avant de faire votre demande

Avant de vous attribuer un crédit, les banques étudient scrupuleusement l’état de votre situation financière. Elles se méfient très souvent des potentiels emprunteurs qui se retrouvent régulièrement à découvert ou n’arrivent pas à boucler leur fin de mois. Les banquiers estiment que ces personnes risquent d’avoir des difficultés à rembourser les mensualités de leur prêt ce qui coûterait cher à la banque.

On vous conseille donc de surveiller vos dépenses et de suivre votre budget de très près plusieurs mois avant de procéder à votre demande.

Pour cela vous pouvez notamment :

  • Épargner une petite somme chaque mois
  • Éliminer les dépenses inutiles
  • Vendre ce que vous n'utilisez plus
  • Placer votre argent
  • Faire vos comptes de façon régulière

2 – Pensez à épargner

Pourquoi constituer une épargne alors que l’on souhaite emprunter ? Cela va vous permettre de prouver à votre banquier que vous êtes tout à fait en mesure de gérer votre argent et donc d’assumer le règlement de vos mensualités. C’est un gros avantage car rappelez-vous, les banques sont très peureuses ! Alors dès que vous avez une occasion de les rassurer, saisissez-la.

D’autre part, il est souvent demandé de fournir un apport personnel dans le processus d’acquisition d’un bien. Commencez donc à épargner le plus tôt possible, chaque euro est bon à prendre.

3 – Soyez le plus transparent possible

Ne cachez rien à votre banquier, il finira toujours par le découvrir. Même si votre dossier comporte quelques défauts, il vous suffit d’arriver préparé aux éventuelles questions de votre banquier et tout se passera pour le mieux. Alors que vous soyez jeunes, sans emploi à durée indéterminée ou que vous disposiez tout simplement de petits revenus, pensez à être transparent et à toujours mettre en avant les forces de votre dossier. Montrez par exemple que malgré ces détails vous êtes capable de gérer vos dépenses en faisant valoir votre épargne. Votre banquier ne manquera pas de le prendre en considération. En jouant la carte de la transparence vous renforcerez sa confiance !

4 – Rassemblez toutes les pièces justificatives requises

Le dossier de financement est le plus souvent établi après avoir signé l’avant contrat, le compromis ou la promesse de vente cependant on vous conseille d’anticiper. Si votre dossier est complet et comporte tous les documents requis, votre banque vous fournira une réponse plus rapide et plus adaptée à ce que vous recherchez.

D’autre part, toutes les banques demandent les mêmes pièces. Si vous faites le choix de faire jouer la concurrence avant de prendre votre décision finale, vous pourrez donc réutiliser votre dossier de financement et ainsi gagner en temps !

Les documents relatifs à vous

  • Un justificatif d'identité
  • Les justificatifs de votre situation familiale : livret de famille, livret de mariage, certificat de la mairie en cas de Pacs, etc.
  • Un justificatif de domicile datant de moins de trois mois
  • Vos trois derniers bulletins de salaire, vos deux derniers avis d’imposition, vos trois derniers relevés de compte
  • Si vous êtes en CDD, entrepreneur ou indépendant, vous devez être en mesure de montrer que vos revenus sont réguliers
  • Les documents qui justifient certaines parties de votre apport personnel : participation aux bénéfices de votre entreprise ou intéressement, donation, prêts familiaux, épargne-logement, etc.
  • Les documents relatifs à vos éventuels crédits en cours (notamment les tableaux d’amortissement qui indiquent les mensualités qu’il vous reste à payer)
  • Les pièces justifiant vos différents placements (assurance-vie, etc.). La banque constatera ainsi que vous êtes capable d’épargner.

Les documents relatifs à votre projet

  • Le compromis ou la promesse de vente dans lesquels figure une condition suspensive d’obtention du crédit
  • L’avant-contrat assorti d’une condition suspensive d’obtention du crédit si vous achetez un logement neuf
  • En cas de construction, fournissez un plan ou une indication des surfaces, un devis estimatif ou le contrat de construction pour évaluer le coût du projet
  • En cas de rénovation dans l’ancien, transmettez un plan ou une indication des surfaces habitables et annexes avant et après travaux, un devis estimatif du coût des travaux, ainsi que la date de construction
  • Le dossier de diagnostics techniques dans l’ancien et l’attestation de performance énergétique dans le neuf
  • En cas de crédit-relais, communiquez le titre de propriété du bien que vous revendez pour acheter votre nouveau bien.

5 – Établissez votre plan de financement

Constituer un plan de financement revient à effectuer un prévisionnel. Ce document pourra reprendre l’ensemble de vos revenus et vos charges mensuelles estimées sur les années à venir en ajoutant la mensualité du prêt immobilier.

Cela inspirera d’autant plus confiance et ne pourra que jouer en votre faveur.

6 – N’hésitez pas à faire jouer la concurrence

Nous vous conseillons de faire votre demande de prêt immobilier auprès de plusieurs établissements de crédits. Vous augmenterez ainsi vos chances d’obtention de prêt et pourrez choisir la solution la plus avantageuse pour vous.
N’oubliez pas que l’objectif des banques est de capter les clients sérieux, les banquiers seront donc plus enclins à vous proposer des solutions adaptées à vos besoins s’ils sentent que la concurrence est sur le point de valider votre demande de crédit.

Vous avez désormais toutes les cartes en main pour monter un dossier de financement en béton !