1. Guide acheteur
  2. Financer son projet
  3. Quelles aides pour acheter votre premier logement ?

Quelles aides pour acheter votre premier logement ?

Vous avez décidé de sauter le pas et d’acheter votre premier bien immobilier ? Pas de panique, nous vous livrons tout ce qu’il y a à savoir lorsque l’on est primo-accédant et quelles sont les aides pour acheter votre bien.

Comprendre ce que signifie être « primo-accédant »

Tout d’abord, le terme primo-accédant est généralement employé pour désigner une personne procédant à sa première acquisition immobilière. En réalité, cette définition s’étend à toute personne, ou ménage, n’ayant pas été propriétaire de leur résidence principale au cours des deux dernières années.

Les aides à votre disposition

Premièrement, au titre de primo-accédant, plusieurs aides pour acheter s’offrent à vous. Ces aides vous sont proposées à la fois par l’État, les collectivités territoriales et bien sur les banques. C’est donc le moment d’en profiter.

Les aides des collectivités

Dès lors que vous trouvez le bien de vos rêves, pensez à vous rendre dans vos mairies. En effet, certaines collectivités territoriales proposent des aides au financement afin de faciliter l’accession à la propriété. Les offres varient d’une ville à l’autre et sont généralement très intéressantes. Ne passez pas à côté !

Les aides des banques

Vous êtes jeunes et dynamiques, votre situation est stable, vous intéressez donc énormément les banques. Pourquoi ? Pour les banques, vous accompagner dans votre premier projet immobilier constitue une véritable aubaine. En effet, c’est l’occasion pour elles de vous fidéliser et de pouvoir être à vos côtés pour les prochains grands projets de votre vie : financement d’un véhicule, assurance etc. Elles vous proposent donc le plus souvent des tarifs préférentiels, une décote de 30% sur le taux d’intérêt ou encore l’attribution d’un PTZ.

Les aides de l’État

Le PTZ

Au titre de primo-accédant, vous bénéficiez de l’accès au PTZ (Prêt à taux zéro). Il s’agit comme son nom l’indique d’un prêt non assujetti aux intérêts, vous ne rembourserez donc que le montant que vous empruntez.

Depuis août 2014, la France est découpée en zones géographiques.
Il en existe 5 différentes :

  • La zone A bis : Paris et sa proche banlieue
  • La zone A : reste de la banlieue parisienne.
  • Zone B1 : grandes agglomérations françaises, supérieures à 250 000 habitants, certaines villes du littoral et de la Corse et les DOM
  • La zone B2 : communes allant de 50 000 habitants à 250 000 habitants
  • La zone C : le reste du territoire

Selon la zone dans laquelle vous vous situez, le montant du PTZ ainsi que les conditions de remboursement varient. Depuis 2018 par exemple, le PTZ permet de financer jusqu’à 40% d’une acquisition dans le neuf en zones A Bis, A et B1 et 20% dans les zones B2 et C.

Pensez donc bien à vérifier dans quelle zone géographique se situe votre futur bien.

Au-delà de la zone géographique du bien, le montant de ce type de crédit peut également varier en fonction de vos revenus et du nombre de personnes présentes dans le foyer.

Pour savoir si vous êtes éligibles au PTZ, rendez-vous sur le site de l’ANIL.

Le PAS

Vous disposez de revenus modestes mais souhaitez tout de même devenir propriétaire, le Prêt d’Accession Sociale est fait pour vous. Il est attribué par n’importe quelle banque ayant signé une convention avec l’État et peut vous permettre de financer l’intégralité de votre projet.

Petit hic : Il ne couvre cependant pas les frais de notaire.

Le PAS est remboursable entre 5 et 25 ans et peut parfois être rallongé jusqu’à 35 ans. Pour en bénéficier, vos ressources ne doivent pas excéder un certain plafond. On vous donne ici un aperçu de ces plafonds par zone et par nombre de personnes composant le foyer.

Nombre d'individus dans le foyer Zone A Zone B (1) Zone B (2) Zone C
1 37 000 € 30 000 € 27 000 € 24 000 €
2 51 800 € 42 000 € 37 800 € 33 600 €
3 62 900 € 51 000 € 45 900 € 40 800 €
4 74 000 € 60 000 € 54 000 € 48 000 €
5 85 100 € 69 000 € 62 100 € 55 200 €
6 96 200 € 78 000 € 70 200 € 64 400 €
7 107 300 € 87 000 € 78 300 € 69 600 €
Au delà de 8 118 400 € 96 000 € 86 400 € 76 800 €

Les autres aides pour acheter

Le Prêt Action Logement

De plus, le Prêt Action Logement anciennement connu sous l’appellation prêt 1 % logement est un prêt proposé par l’entreprise, il dispose d’un taux d’intérêt de 1% et est cumulable avec un autre. Il est donc très intéressant. En effet, il est remboursable sur un maximum de 20 ans et permet de financer jusqu’à 20% de votre achat. Il sert à financer aussi bien un logement ancien qu’un logement neuf à condition que ce logement respecte un certain niveau de performance énergétique.

Alors comment y prétendre ?

Pour bénéficier du prêt action logement, vous devez être salarié d’une entreprise privée, industrielle et commerciale mais non agricole d’au moins 10 salariés, qui cotisent au comité interprofessionnel du logement (CIL).

Plus précisément, déposez votre demande auprès de votre employeur, il vous indiquera l’organisme collecteur où l’entreprise verse une participation à l’effort de construction. Vous traiterez donc avec cet organisme pour la suite.

Ainsi, les critères d’obtention sont :

  • Etre salarié d’une entreprise du secteur privé de plus de 10 salariés
  • Être primo-accédant
  • Acheter sa résidence principale
  • Avoir des revenus inférieurs aux plafonds définis

Nos conseils pour bien aborder votre premier achat

En résumé, pour aborder votre premier achat en toute sérénité, pensez bien à : budgétiser l’ensemble des frais liés à l’achat, calculer votre capacité d’emprunt, préparer votre dossier de financement, maîtriser votre timing et surtout profiter au maximum des aides pour acheter un premier logement.